• premier plan : Andy Goldsworthy, Chaumont Cairn, 2016, ardoise © Andy Goldsworthy. arrière plan : vincent barré, chaos, 2014, acier cor-ten © ADAGP, Paris 2016 Photo : Barbara Fecchio.
  • vincent barré, chaos, 2014, acier cor-ten © ADAGP, Paris 2016 Photo : Barbara Fecchio.
  • anne et patrick poirier, Lieu de rêve, 2010. photo : barbara fecchio
  • el anatsui, ugwu, 2016 photo : barbara fecchio
  • anne et patrick poirier, L'œil de la Mémoire, 2010. photo : barbara fecchio
  • Andy Goldsworthy, Chaumont Cairn, 2016, ardoise © Andy Goldsworthy, photo : barbara fecchio
  • anne et patrick poirier, Capella dans la clairière, 2010. photo : barbara fecchio
  • premier plan : FRANÇOIS MÉCHAIN L’ Arbre aux Échelles, 2009. arrière plan : vincent barré, chaos, 2014, acier cor-ten © ADAGP, Paris 2016 Photo : Barbara Fecchio.
  • giuseppe penone, Trattenere 8 anni di crescita, 2004-2012, 2016, bronze © ADAGP, Paris, 2016
  • henrique oliveira, momento fecundo, 2014. photo : barbara fecchio
  • henrique oliveira, momento fecundo, 2014. photo : barbara fecchio
  • marc couturier, Tremblement de ciels, 2016, impression sur bâche, photo : barbara fecchio
  • 25° festival international des jardins 2016: jardins du siècle à venir (détail) Photo : Barbara Fecchio
  • accès à la Glacière du Vallon des Brumes. Photo : Barbara Fecchio.
  • ANNE ET PATRICK POIRIER, L'œil de l'Oubli, 2010. photo : barbara fecchio
  • ARMIN SCHUBERT, Objets sphériques, 2013 photo : barbara fecchio
  • Tadashi Kawamata, Cabanes dans les arbres, 2011. Photo : Barbara Fecchio
  • christian lapie, la constellation du fleuve, 2015. photo : barbara fecchio
  • christian lapie, la constellation du fleuve, 2015. photo : barbara fecchio
  • Dominique Bailly, L’Abri, 2011 Photo : Barbara Fecchio
  • Nikolay Polissky, Racines de la Loire, 2014 Photo : Barbara Fecchio
  • Nikolay Polissky, Racines de la Loire, 2014 Photo : Barbara Fecchio
  • détail du château de chaumont, Photo : Barbara Fecchio
  • le château de chaumont Photo : Barbara Fecchio
  • 25° festival international des jardins 2016: jardins du siècle à venir (détail) Photo : Barbara Fecchio
  • 25° festival international des jardins 2016: jardins du siècle à venir (détail) Photo : Barbara Fecchio
  • 25° festival international des jardins 2016: jardins du siècle à venir (détail) Photo : Barbara Fecchio
  • 25° festival international des jardins 2016: jardins du siècle à venir (détail) Photo : Barbara Fecchio
pause 1/28 Photos

Carte postale du Domaine de Chaumont-sur-Loire

Actualités - 06/07/2016 - Article : Barbara Fecchio - Photos : Barbara Fecchio

 Elle coule tranquille la Loire, pour rejoindre l’estuaire. Un mouvement calme et lisse qui se fragmente de rochers et de végétation au-dessous du pont entre les communes d’Onzain et Chaumont-sur-Loire. Une palette de verts, jaunes, noirs, marrons et gris racontent ses berges, aux pieds du Château de Chaumont, en ce lundi de début juillet. Je rentre pour la première fois dans ce domaine.

Je commence par le Parc historique et ses allées curvilignes qui me guident de sculpture en sculpture. Parmi toutes les œuvres à ciel ouvert, celle que je préfère est sans doute Lieu de rêve, une sculpture d’Anne et Patrick Poirier (2010). A quelques pas derrière moi, le « cairn » d’Andy Goldsworhty, œuvre créée spécialement pour la programmation artistique 2016, qui a déjà évoluée depuis les premières images dévoilées à la presse. La souche de platane a maintenant commencé à pousser et encercle la base du cairn d’un vert jeune et âpre. Impossible de rester indifférent à cette parcelle du domaine qui inclut également Chaos (2014) de Vincent Barré, une sculpture composée de six éléments en fonte de fer, permettant de redécouvrir le paysage à travers la découpe de ses formes. Ce binôme « sculpture nature » semble entretenir les liens les plus secrets avec l’esprit. Il y a une communication silencieuse qui s’instaure, en passant par tous les sens. La vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher… Le corps entier est sollicité par une multitude de stimuli délicats et parfois imperceptibles.

Je continue ma promenade dans le Parc du Goualoup, un espace de dix hectares inauguré en 2012 et dessiné par le paysagiste Louis Benech. Cet espace accueille lui aussi des sculptures à ciel ouvert, mais également des jardins pérennes, qui mettent à l’honneur la Chine et le Japon. Il s’agit probablement de la partie la plus émouvante du domaine, celle qui allège, qui repose, qui vous fait partir ailleurs et vous laisse seul dicter le rythme de votre parcours. 


32 hectares de nature et de création artistique, qu’il s’agisse de sculpture, de paysage, de jardin ou de photographie.
Pour la huitième saison d’art, le parc historique et le Parc du Goualoup accueillent les œuvres inédites d’Andy Goldsworhty, Giuseppe Penone, El Anatsui, Marc Couturier, Cai Guo-Qiang et Yamou.

Le Château et ses annexes (Écuries, Asinerie, Galerie du Fenil, Grange aux abeilles) sont transformés en nouveaux espaces pour l’art contemporain. On y découvre des expositions de photographie liés au paysage et à la nature (Andy Goldsworthy, Jean-Baptiste Huynh, Luzia Simons, Davide Quayola et Han Sungpil), une installation vidéo (Davide Quayola) et des interventions in situ, comme les douze magnifiques vitraux de Sarkis (soixante-douze à l’origine), qui investissent les espaces abandonnés du château, ou le mystérieux Momento fecundo de l’artiste brésilien Henrique Oliveira.

Depuis vingt-cinq ans, le Festival International des Jardins propose trente nouveaux jardins chaque année, un véritable panorama de la création paysagère dans le monde. Jardins du siècle à venir, le thème de cette édition, invite à découvrir des nouvelles manières de voir, de vivre et de créer les jardins, entre questions liées à la biodiversité, le réchauffement climatique, la permaculture et l’imaginaire poétique des paysagistes.

Domaine Régional de Chaumont-sur-Loire
41150 Chaumont-sur-Loire
Tél : 02 54 20 99 22
domaine-chaumont.fr

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire