Les refuges éphémères d’Andy Goldsworthy

Œuvres - 06/04/2015 - Vidéo : Marian Lacombe

En 2008, l’artiste anglais, Andy Goldsworthy, venait à La Petite Escalère avec son équipe de maçons écossais installer Refuges. Ces trois coffres d’ardoises, rectangulaires, enserrant trois branches d’arbres, symbolisent les créateurs de cet exceptionnel jardin privé du sud-ouest de la France ; un collectionneur, un peintre et un jardinier.

Quelques années plus tard, Andy Goldsworthy, est revenu photographier l’œuvre transformée par la nature. Il découvre avec ravissement le premier arbre habillé d’une mousse fluorescente, comme éclairé de l’intérieur, le deuxième couvert de champignons et le troisième grignoté par les insectes. A force de transformation, ils finiront par disparaître.

Andy Goldsworthy les photographie pour garder un souvenir de ses œuvres éphémères.

« C’est ce qui fait leur beauté, elles vous forcent à affronter le changement et les disparitions ».

 

 

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire