• Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • Le jardin de sculptures de niki de saint phalle Queen Califia's Magical Circle, escondido, california
  • vue aérienne du jardin de sculptures Queen Califia's Magical Circle © Doug Goodwin
  • vue aérienne du jardin de sculptures Queen Califia's Magical Circle © Doug Goodwin
  • vue aérienne du jardin de sculptures Queen Califia's Magical Circle © Doug Goodwin
pause 1/21 Photos

La reine Califia, Niki de Saint Phalle

Destinations - 15/04/2016 - Article : Dominique Haim - Photos : Dominique Haim

C’est dans un grand parc où les familles promènent leurs chiens, jouent au frisbee, font du vélo et viennent pique-niquer le dimanche que se trouve la dernière œuvre monumentale de Niki de Saint Phalle. Au bout d’une allée en terre battue, devant une petite colline non paysagée où poussent des herbes sauvages, on découvre un enclos grillagé complètement circulaire d’environ 50 mètres de diamètre et 2,30 mètres de haut. Derrière cette barrière : le formidable jardin enchanté du Cercle magique de la reine Califia (Queen Califia’s Magical Circle).

En 1994, pour des raisons de santé, Niki de Saint Phalle s’installe à San Diego, en Californie. C’est la ville d’Escondido, à 45 minutes au nord de San Diego et environ deux heures au sud de Los Angeles, qui lui offre la possibilité de créer son unique œuvre aux Etats-Unis. Le projet mettra plus de quatre ans à se concrétiser. Niki et ses assistants y travaillent sans relâche mais Saint Phalle mourra en 2002, un an avant l’inauguration.

Pour cette œuvre, Niki de Saint Phalle puise son inspiration dans les mythes et l’histoire de la Californie. Principalement de la légende, devenue célèbre au XVIème siècle, de Califia (d’où le nom donné à l’état de Californie), l’amazone noire dont on disait qu’elle était souveraine d’une île paradisiaque couverte d’or.

Derrière la barrière, un grand mur circulaire surmonté de serpents ondulants entoure le jardin. Une seule ouverture permet l’accès à l’intérieur. En passant ce seuil, le visiteur entre dans un monde magique où son histoire, ses racines, ses origines peuvent être réinventées.

À l’intérieur, un petit labyrinthe de 1,50 mètres de haut, tapissé de mosaïques faites de larges morceaux de miroir et de carrelage noir nous mène vers l’intérieur de cette cour circulaire. Là, au centre, la reine Califia, puissante et féminine dans son armure d’or, montée sur un aigle monumental, domine sa cour.

Les visiteurs peuvent s’introduire entre les pattes de l’aigle pour découvrir un plafond en miroir bleuté incrusté de symboles cosmiques. Sous ce ciel étoilé, une fontaine en forme d’œuf en or (la fontaine ne marchait pas lors de notre visite) fait référence aux pouvoirs magiques que Califia détenait sur les océans. Mais aussi à la naissance, la transformation et la mort, thèmes que l’on retrouve fréquemment dans l’œuvre de l’artiste.

Autour de Califia, huit totems allant de 3,20 mètres à 6 mètres de haut. Tirés de la culture populaire mexicaine, des dieux protecteurs, des animaux dotés de pouvoirs extraordinaires, des crânes, des monstres et nombreux autres symboles ornent ces totems. Surplombant l’ensemble, l’aigle, les ailes déployées, s’élève vers le soleil.

Chaque élément est une mosaïque riche de matériaux : verre de toutes les couleurs, galets, miroir, coquillages, carrelage, travertin, quartz, turquoise, permettant ainsi aux visiteurs – enfants comme adultes – de se promener, rêver, toucher, de s’admirer dans les miroirs, comme Niki l’avait imaginé, faisant ressortir en nous le meilleur de notre imagination dans un univers enchanté.

L’enceinte grillagée ne faisait pas partie du projet initial. L’artiste voulait que le jardin soit accessible à tous et tout le temps. Mais très rapidement, de nombreux morceaux de mosaïques se sont cassés. Les visiteurs pouvaient se blesser. La municipalité en a donc sécurisé l’accès. Une restauration longue et minutieuse des différents éléments du parc est en cours et n’en permet l’accès que le deuxième samedi de chaque mois, de 10h à 14h, et certains dimanches. Ce jardin vaut le détour si vous êtes sur la route entre San Diego et Los Angeles !

Queen Califia’s Magical Circle
Iris Sankey Arboretum
Kit Carson Park
3333 Bear Valley Parkway
Escondido, CA 92025
(760) 839-4000
kowens@escondido.org.

Attention : Vérifier le site internet pour les dates d’ouverture et ne pas hésiter à appeler pour confirmer et s’assurer que quelqu’un sera sur place : lors de notre visite, nous avons dû attendre un long moment avant que quelqu’un n’arrive pour nous ouvrir.

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire