• Rirkrit Tiravanija, untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness), 2018 — Ng Teng Fong Roof Garden Commission series
  • Rirkrit Tiravanija, untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness), 2018 — Ng Teng Fong Roof Garden Commission series
  • Rirkrit Tiravanija, untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness), 2018 — Ng Teng Fong Roof Garden Commission series
  • Rirkrit Tiravanija, untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness), 2018 — Ng Teng Fong Roof Garden Commission series
  • Rirkrit Tiravanija, untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness), 2018 — Ng Teng Fong Roof Garden Commission series
  • Galileo's Wedge by Beverly Pepper en hiver. Photo de William J Hebert — Frederik Meijer Gardens and Sculpture Park
  • Beverly Pepper, Untitled (Studies for Denver Monoliths 2), 2006
  • Beverly pepper, Untitled (Studies for Denver Monoliths), 2006
  • beverly pepper, Untitled (Study for Spazio Teatro Celle, Gori Foundation), 1992
  • beverly pepper With David Smith, 1962 Spoleto, collection of the artist
  • Karla Black, Easily Asked, 2014 Polythene, powder paint, plaster powder, thread 196×161×143cm Image courtesy of Karla Black and Stuart Shave/Modern Art, London
  • Ugo Rondinone, orange yellow green blue pink red mountain, 2015 Painted stone, stainless steel, plywood, concrete Sculpture, 193 × 46 × 29 cm, Pedestal 15×45×45cm Overall208×46×45cm. Image courtesy of Sadie Coles HQ, London © Ugo Rondinone
  • Mona Hatoum, Doormat II, 2000–2001, Stainless steel and nickel plated pins, glue and canvas 3×72.5×42cm. Courtesy Alexander and Bonin, New York and White Cube. Photo: © Oren Slor. © Mona Hatoum
  • Lee Ufan, Relatum - Stage, 2018 © AECOM © Adagp, Paris, 2018
  • Hammer Projects: Sam Falls, installation view, Hammer Museum, Los Angeles, December 16, 2017–April 29, 2018. Photo: Brian Forrest.
  • Sam Falls, Untitled (Hudson, NY, Sumac Tree I), 2014. Pigment on canvas. 138 x 162 ¼ in. (350.5 x 412.1 cm). Courtesy of the artist; Galleria Franco Noero, Turin; Eva Presenhuber, New York and Zurich; and Hannah Hoffman, Los Angeles.
  • Sam Falls, Untitled (Venice, CA, Palm 9), 2014. Pigment on canvas. 98 x 74 in. (249 x 188 cm). Courtesy of the artist; Galleria Franco Noero, Turin; Eva Presenhuber, New York and Zurich; and Hannah Hoffman, Los Angeles.
  • Installation view: The Land We Live In – The Land We Left Behind Hauser & Wirth Somerset, 20 January – 7 May 2018 Courtesy of Hauser & Wirth Photo: Ken Adlard
  • Installation view: The Land We Live In – The Land We Left Behind Hauser & Wirth Somerset, 20 January – 7 May 2018 Courtesy of Hauser & Wirth Photo: Ken Adlard
  • Installation view: The Land We Live In – The Land We Left Behind Hauser & Wirth Somerset, 20 January – 7 May 2018 Courtesy of Hauser & Wirth Photo: Ken Adlard
  • Installation view: The Land We Live In – The Land We Left Behind Hauser & Wirth Somerset, 20 January – 7 May 2018 Courtesy of Hauser & Wirth Photo: Ken Adlard
  • Judith Barry, Untitled : (Global Displacement: nearly 1 in 100 people worldwide are displaced from their homes. Source: http://www.pewresearch.org/fact-tank/2016/10/05/key-facts-about-the-worlds-refugees/), 2018
pause 1/23 Photos

La sélection de février

Actualités - 01/02/2018 - Article : Barbara Fecchio

untitled 2018 (the infinite dimensions of smallness)
Rirkrit Tiravanija
National Gallery Singapore — Ng Teng Fong Roof Garden (Singapour, Malaisie)
Jusqu’au 28 octobre 2018
L’artiste argentin Rirkrit Tiravanija a récemment installé un labyrinthe géant en bambou sur le toit de la National Gallery Singapore (Ng Teng Fong Roof Garden), avec une maison de thé en son centre. Les visiteurs sont invités à se rencontrer à l’intérieur du labyrinthe mais aussi – sur réservation – à découvrir la cérémonie japonaise du thé à travers des démonstrations par des maîtres de thé japonais.

Drawn Into Form: Sixty Years of Drawings and Prints by Beverly Pepper
Meijer Sculpture Gardens (Michigan, États-Unis)
Jusqu’au 29 avril 2018
Une sélection de soixante-dix dessins et estampes, des années 1950 jusqu’à nos jours, témoigne de la richesse et de la diversité du travail de Beverly Pepper. Si l’artiste américaine est connue du grand public pour ses sculptures monumentales, souvent installées dans l’espace public, cette exposition est l’occasion de (re)découvrir son œuvre sous un autre angle, peut-être plus intime et organique.

Entwined
Cristina Iglesias
Marian Goodman Gallery, New York (États-Unis)
Jusqu’au 10 février 2018
La Galerie Marian Goodman (New York) propose une exposition du nouveau travail de l’artiste espagnole Cristina Iglesias. Entwined, « entrelacé » en français, désigne parfaitement le maillage et les entrelacs des motifs végétaux que l’on retrouve souvent dans son travail. Dans une salle, des formes végétales en aluminium patiné, comme sorties du sol de la galerie, grimpent le long des murs ; dans une autre, l’eau coule dans des ouvertures faites dans le sol. L’artiste nous donne ainsi à voir et à imaginer, d’un espace à l’autre, ce qui se cache sous la surface, nous invitant à nous laisser porter vers des espaces invisibles, à retrouver une mémoire estompée par le temps.

ISelf Collection: The Upset Bucket
Whitechapel Gallery, Londres (Angleterre)
Jusqu’au 1er avril 2018
Si vous êtes de passage à Londres, ne manquez pas l’exposition collective ISelf Collection: The Upset Bucket à la Whitechapel Gallery. Une opportunité de voir orange yellow green blue pink red mountain (2015) d’Ugo Rondinone. Ce travail sculptural précède les fameuses Seven Magic Mountains (2016) installées dans le désert du Nevada, entre Las Vegas et Los Angeles : sept immenses colonnes entre dix et onze mètres de haut composées de rochers aux couleurs de l’arc-en-ciel en équilibre les uns sur les autres. Mais aussi les sculptures monumentales et éphémères de l’artiste écossaise Karla Black qui utilise des matériaux très fragiles comme les poudres cosmétiques, le cellophane, les pigments ou le coton pour réaliser ses installations.

California Flora (National Forest Condensation Wall)
Sam Falls
Hammer Museum, Los Angeles (États-Unis)
Jusqu’au 29 avril 2018
Pour son installation dans le grand escalier du Hammer Museum, l’artiste américain Sam Falls a sillonné les dix-neuf forêts domaniales de Californie, de l’océan au désert, des terres volcaniques aux sous-bois, et en a rapporté de nombreux spécimens végétaux.
Les feuilles, fleurs et branches récoltées ont d’abord été disposées sur de grandes toiles pour ensuite être saupoudrées de pigments colorés et laissées à ciel ouvert le temps d’une nuit. La condensation nocturne et la rosée du matin ont permis l’absorption des pigments par la toile et un mélange des couleurs quasi psychédélique. Une fois les végétaux enlevés de la surface, n’est restée que leur silhouette en négatif sur les lavis colorés. À travers ce processus très particulier, proche du photogramme, Falls fait un portrait complexe de la Californie, à la fois en absence et éclatant de couleurs, vibrant hommage à sa région, à l’incroyable richesse et variété de sa flore et de ses paysages.

Untitled : (Global Displacement: nearly 1 in 100 people worldwide are displaced from their homes. Source: http://www.pewresearch.org/fact-tank/2016/10/05/key-facts-about-the-worlds-refugees/), 2018.
Judith Barry
Isabella Stewart Gardner Museum, Boston (États-Unis)
Jusqu’au 26 juin 2018
Depuis l’ouverture en 2012 de l’extension du musée réalisée par Renzo Piano, l
a façade Anne H. Fitzpatrick du Isabella Stewart Gardner Museum de Boston (États-Unis) expose tous les six mois une œuvre in situ d’un artiste contemporain. Une programmation étroitement liée avec les résidences d’artistes, ce projet représente un véritable engagement du musée envers l’art public. Aujourd’hui la façade accueille l’installation de Judith Barry, Untitled : (Global Displacement: nearly 1 in 100 people worldwide are displaced from their homes. Source: http://www.pewresearch.org/fact-tank/2016/10/05/key-facts-about-the-worlds-refugees/), 2018, un photomontage effectué à partir d’images de migrants fuyant la guerre ou la pauvreté prises à l’aide de drones. 

The Land We Live In – The Land We Left Behind
Curated by Adam Sutherland
Hauser & Wirth Somerset, Angleterre
Jusqu’au 7 mai 2018
Au cœur de la recherche d’Adam Sutherland, directeur du Grizedale Arts (Lawson Park, Royaume-Uni), il y a une réflexion sur les enjeux contemporains du monde rural : comment créer dans l’espace rural ? Quelle est notre relation à la terre ? Comment se construit et évolue notre perception de la « ville » agricole ? À travers le travail de plus de cinquante artistes, du XVIème siècle jusqu’à nos jours, The Land We Live In – The Land We Left Behind essaie de répondre à ces questions.

Lee Ufan, Relatum – Stage (2018)
Serpentine Gallery, Londres
À partir du 6 février 2018
Depuis les années 1960, l’artiste coréen Lee Ufan poursuit la série Relatum,  dans laquelle il met toujours en relation un matériau naturel, comme la pierre, avec un matériaux travaillé par la main de l’homme, comme les plaques en acier. Relatum – Stage (2018) ne fait pas exception à cette règle. Réalisée à la suite d’une commande de la Serpentine Gallery, elle sera installée dans le parc royal Kensington Gardens à Londres à partir du 6 février. Le mot Relatum est un mot latin signifiant relation, ici celle qui se crée entre l’œuvre et l’environnement : un dialogue toujours différent, toujours en évolution.

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire