• Nathaniel Rackowe, Black Shed Expanded, 2014/2016, 240 x 220 x 220 cm, Image courtesy of Parasol unit foundation for contemporary art
  • Mhairi Vari, Support for a Cloud, 2016, Courtesy the artist and Domobaal
  • Paul McCarthy, Apple Tree Boy Apple Tree Girl 2010 © Paul McCarthy; Courtesy the artist and Hauser & Wirth; Photo by Jens Kirchner
  • Mark Wallinger, The Black Horse, 2015, Bronze, résine, acier inoxydable, 196 x 273 x 67 cm Copyright Mark Wallinger, Courtesy the artist and Hauser & Wirth
  • Kevin Killen, Tipping Point, 2016, néon et plastique Copyright Kevin Killen; Courtesy of the Artist
  • Ryan Gander, Never has there been such urgency, or The Eloquent and the Gaga - (Alchemy Box # 45), 2014 © Ryan Gander; Courtesy of Lisson Gallery
  • Patrick Dougherty, Step Right Up, 2017 Photo © Emily Bowles
  • Patrick Dougherty, Step Right Up, 2017 Photo © Emily Bowles
  • The Sculpture of Gonzalo Fonseca © The Noguchi Museum
pause 1/9 Photos

La sélection de janvier

Actualités - 10/01/2018 - Article : Barbara Fecchio

Dans la forêt
Médiathèque Grand M, Toulouse
À partir du 11 janvier 2018
Les Abattoirs (Toulouse) vous invitent à entrer dans la forêt et à vous y perdre… À travers une sélection d’œuvres provenant de la collection des Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse et du Frac Occitanie Montpellier, l’exposition, présentée à la médiathèque de Toulouse, dessine un parcours parmi les arbres, les espèces végétales et les mondes imaginaires qui habitent et hantent la forêt. Pour citer l’anthropologue Eduardo Kohn : Les forêts pensent-elles ? À vous d’y chercher la réponse…

Sculpture in the City
La Cité de Londres (Angleterre)
Jusqu’à mai 2018
Vous avez encore quelques mois pour découvrir la septième édition de Sculpture in the City, un projet d’exposition à ciel ouvert dans la Cité de Londres. Dix-huit sculptures monumentales d’artistes contemporains intègrent l’espace urbain de la Cité, transformant temporairement l’architecture spectaculaire qui les entoure. Dans cette édition, vous retrouverez, entre autre, Daniel Buren et les jeux de lumières de ses pergolas colorées ; les formes organiques de l’artiste écossaise Mhairi Vari, qui rappelleront des nids d’abeilles suspendus aux éclairages publics ; ou encore les rochers volcaniques de l’artiste mexicain Bosco Sodi, provenant du volcan de Ceboruco (Mexique) et retravaillés par l’artiste à très haute température.
Le plan > Sculpture in the City MAP

Martin Puryear
Musée Voorlinden (Wassenaar, Pays-Bas)
Du 20 janvier au 17 mai 2018
Le Musée Voorlinden – qui a ouvert ses portes en 2016 sous la direction de l’ancien directeur du Rijksmuseum, Wim Pijbes – consacre une exposition monographique à l’artiste américain Martin Puryear, cinquante ans après sa toute première exposition personnelle, à la galerie Gröna Palletten de Stockholm (Suède) en 1968.
L’exposition est construite principalement autour de l’œuvre sculptural, qui emprunte son vocabulaire à l’abstraction, au minimalisme mais aussi, par moments, au surréalisme, et qui est le fruit d’un travail extrêmement soigné : ayant appris les savoir-faire des charpentiers africains et des ébénistes suédois durant sa jeunesse, Martin Puryear a toujours privilégié une expérience plutôt sensorielle qu’intellectuelle face à ses œuvres.

Step Right Up
Patrick Dougherty
Ackland Art Museum (États-Unis)
Jusqu’au 31 août 2018
Connu pour ses sculptures monumentales réalisées avec des morceaux de bois (« stickwork » en anglais), l’artiste américain Patrick Dougherty a été invité par le Ackland Art Museum (États-Unis) à créer une œuvre in situ face à l’entrée du musée. Des milliers de branches de jeunes arbres ont été cueillies dans des espaces verts de la ville par l’artiste et une équipe de bénévoles, qui ont soigneusement dépouillé les rameaux de leurs feuilles et ont aidé à la réalisation de l’installation.
L’œuvre finale est constituée d’un ensemble de cinq sculptures habitables, faisant écho à des jarres zoomorphes appartenant à la collection du musée.

The Sculpture of Gonzalo Fonseca
The Noguchi Museum (New York, États-Unis)
Jusqu’au 11 mars 2018
Le musée Noguchi présente une rétrospective du travail de Gonzalo Fonseca (1922-1997), artiste uruguayen maître de la sculpture sur pierre, qui semble avoir été mis de côté par l’histoire de l’art des vingt dernières années.  En effet, il s’agit de la première exposition new-yorkaise du travail de l’artiste depuis 1971. L’exposition, qui investit l’espace intérieur ainsi que l’extérieur du musée, comprend environ quatre-vingts sculptures et un corpus d’esquisses et de dessins.

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire