• Fattoria di Celle © Collezione Gori
  • Il parco dei mostri di Bomarzo (Viterbe, Italie). Bosco Sacro.
  • Il parco dei mostri di Bomarzo (Viterbe, Italie). Bosco Sacro.
  • Il parco dei mostri di Bomarzo (Viterbe, Italie). Bosco Sacro.
  • Il parco dei mostri di Bomarzo (Viterbe, Italie).
  • Il Giardino dei Tarocchi (Pescia Fiorentina, Grosseto, Italie). Entrée. Photo © Sailko.
  • Il Giardino dei Tarocchi (Pescia Fiorentina, Grosseto, Italie). Photo © Sailko.
pause 1/10 Photos

Trois jardins de sculptures en Toscane, Italie

Destinations - 09/08/2016 - Article : Barbara Fecchio

 

En ce mois d’août, Sculpture Nature vous invite à découvrir trois jardins de sculptures parmi les plus connus de Toscane : la Collection Gori (Collezione Gori), une collection privée ouverte au public depuis 1982 ; le Parc des monstres de Bomarzo (Parco dei mostri di Bomarzo), une folie architecturale du Prince Pier Francesco Orsini qui date du milieu du 16e siècle, et le Jardin des Tarots (Il Giardino dei Tarocchi), création de l’artiste française Niki de Saint Phalle.
Trois personnalités différentes — un collectionneur, un prince et une artiste — sont à l’origine de ces trois lieux surprenants.

Collection Gori à la Ferme de Celle (Santomato di Pistoia, Italie)

En juin 1982, le collectionneur Giuliano Gori a ouvert au public une partie de sa collection en exposant seize œuvres à ciel ouvert, installées dans le parc de 30 hectares de la Villa Celle (Santomato di Pistoia, Italie). À partir de ce moment-là, une succession d’artistes ont été invités chaque années à créer des œuvres in situ, destinées à rentrer dans la collection permanente et à trouver leur place dans le jardin.
La sculpture Grande ferro Celle d’Alberto Burri, une structure monumentale en acier de couleur rouge minio, ouvre le bal et introduit les sculptures du parc. En 1990, Marta Pan intervient près du lac avec une sculpture flottante en alluminium rouge vif. En 1992, Beverly Pepper réalise une sculpture destinée à devenir un théâtre durant la période estivale : Spazio teatro Celle: omaggio a Pietro Porcinai. En 1997, Jaume Plensa réalise Gemelli, une structure en briques de verre située dans la zone des oliviers, une sorte de « chambre de glace ».
Chaque année, la collection s’agrandit d’une ou plusieurs œuvres in situ.
En 2012, la Collection Gori a fêté ses trente ans avec près de soixante-dix œuvres, sculptures et installations en plein air.

Il parco dei mostri di Bomarzo (Viterbe, Italie)

Toi qui entre ici, ait l’esprit de me dire si tant de merveilles furent faites pour tromper ou purement pour l’art.  1

Le Parc des monstres de Bomarzo (Viterbe, Italie) a été réalisé par l’architecte Pirro Ligorio selon une commande du Prince Pier Francesco Orsini dit Vicino (1523-1585) qui, après avoir échoué sa carrière militaire, avait décidé de s’installer à Bomarzo avec son épouse Giulia Farnese. À la mort de cette dernière en 1560, «  sol per sfogare il core » (« juste pour soulager le cœur »), il commença à étudier les textes classiques pour puiser son inspiration et créer son propre parc, sa « villa des merveilles », avec pour vocation de la rendre unique au monde.
À partir de blocs de pépérin, une roche volcanique de couleur grise ou marron extrêmement répandue dans la région, il fera construire des animaux gigantesques, des sirènes, des déesses et des héros, une Vénus, un Pégase, des sphynx… Au total, une trentaine de sculptures et d’édifices tirés de la mythologie grecque et de la Renaissance italienne habitent le parc.
Situé au sommet du jardin, le mausolée dédié à son aimée Giulia, Le Temple de l’Éternité, domine le parc, Longtemps abandonné, la propriété sera reprise en 1954 par Giovanni Bettini et son épouse, Tina Severi. S’en suivra la restauration des jardins.
Depuis, le Parc des monstres a été une source d’inspiration pour beaucoup d’artistes, notamment Niki de Saint Phalle pour son Jardin des Tarots à Capalbio, toujours en Toscane.

1 Inscription dans le jardin. Texte original : Tu ch’entri qua con mente parte a parte et dimmi poi se tante meraviglie sien fatte per inganno o pur per arte.

Il Giardino dei Tarocchi (Pescia Fiorentina, Grosseto, Italie)

Le Jardin des Tarots n’est pas seulement mon jardin mais appartient aussi à tous ceux qui m’ont aidé à le réaliser. Je suis l’Architecte de ce Jardin. J’ai imposé ma vision car je ne n’ai pas
pu faire autrement. Ce Jardin a été fait avec difficulté, avec amour, avec un enthousiasme
sauvage, avec obsession, et par dessus tout avec beaucoup de foi.
Rien n’aurait pu m’arrêter. Comme dans toutes les fables, avant de trouver le trésor, j’ai rencontré sur mon chemin des dragons, des sorcières, des magiciens, et l’Ange de la Tempérance.
Niki de Saint Phalle.

Fragments, reflets, mosaïques, couleurs, courbes sinueuses, des cœurs, des yeux, des mains, des têtes de mort, des proportions exagérées : le grand œuvre de Niki de Saint Phalle est une explosion de vie. Commencé à la fin des années 70 et terminé en 2002, année du décès de l’artiste, le parc est inspiré des symboles du tarot, de ses significations mystiques et de ses énergies.


Fattoria di Celle : Collezione Gori

Via Montalese, 7
51030 Santomato (Pistoia)
Italie
tel. +39 0573 47 99 07 (lun – ven, 9h – 12h)
mail : info@goricoll.it
goricoll.it
Réservation obligatoire au moins trois semaines à l’avance. Prévoyez 4h30 / 5h de marche.

 

Il parco dei mostri di Bomarzo
Loc. Giardino
01020 Bomarzo, Viterbo
Italie

Le parc est ouvert toute l’année
08h30 – 19h00 du 01/04 au 31/10
08h30 au coucher du soleil du 01/11 – au 31/03
tél +39 0761 92 40 29
mail : info@parcodeimostri.com
sacrobosco.it

 

Il giardino dei tarocchi
Pescia Fiorentina
Capalbio
58100 Grosseto
Italie
tél. +39 0564 89 51 22
mail : tarotg@tin.it
ilgiardinodeitarocchi.it

 

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire