• yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016. acier inoxydable, Photo © dominique haim, courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • yayoi kusama, narcissus garden, 2016, acier inoxydable, photo : KUSAMA Studio courtesy Yayoi Kusama et the Glass House
  • Inhotim (Brésil), yayoi kusama, narcissus garden, 2016. acier inoxydable, Photo © dominique haim, courtesy Yayoi Kusama.
pause 1/8 Photos

Yayoi Kusama investit la Glass House

Actualités - 05/06/2016 - Article : Barbara Fecchio

En 1966, à l’occasion de la 33e Biennale de Venise, l’artiste japonaise Yayoi Kusama décida d’installer des centaines de sphères en métal à même le sol dans l’espace extérieur des Giardini. Lors de cette première installation, les sphères étaient accompagnées de deux panneaux «  Votre narcissisme à vendre » et « Le jardin de Narcisse, Kusama » 1Cinquante ans plus tard, Narcissus Garden a été installée au niveau de l’aile ouest de la Glass House (New Canaan, Connecticut) pour célébrer le 110e anniversaire de la naissance de l’architecte Philip Johnson et le 10e anniversaire de l’ouverture au public de cet endroit unique.

La Glass House, conçue par Philip Johnson et demeure de ce dernier de 1949 à 2005, est un pavillon d’environ 17 mètres de long et 10 mètres de large. La particularité de cette construction, comme son nom l’indique, se trouve dans ses parois entièrement en verre qui lui permettent une intégration quasi « naturelle » dans le paysage. Car c’est le paysage qui l’emporte sur l’architecture, comme l’explique2 Philip Johnson, et non l’inverse. 20 hectares s’étendent autour de la Glass House : un terrain accueillant plusieurs sculptures à ciel ouvert, un étang, des galeries d’exposition. (Pour une visite virtuelle à 360 dégrées cliquez ici )

Narcissus Garden est installée à l’ouest de la Glass House, plus précisément au niveau de l’étang artificiel. 1 300 sphères en acier inoxydable, d’une trentaine de centimètres de diamètre, flottent à la surface de l’eau et forment une sculpture cinétique qui suit le mouvement de l’eau et du vent. Un hommage explicit à Narcisse car la surface des sphères reflète l’image des visiteurs et du paysage autour, en créant une mise en abîme du paysage, répétée 1 300 fois. 

« Je souhaite mesurer et mettre de l’ordre dans l’univers infini et sans limite en utilisant, comme unité de mesure, les pois. – Le pois représente ma propre vie, et je ne suis qu’une particule isolée parmi des milliards. – Mes sujets de prédilection sont l’infini, l’image de soi, la répétition compulsive des objets et des formes, comme les sphères de Narcissus Garden et les murs miroirs que j’ai créés. » 3

Si vous visitez la Glass House du 1er au 26 septembre 2016, vous aurez la chance de pouvoir profiter de l’installation Dots Obsession — Alive, Seeking for Eternal Hope : une installation unique qui investit la Glass House, entièrement recouverte des fameux pois de Kusama.

The Glass House
199 Elm Street
New Canaan, Connecticut
Ouvert du 1er mai au 30 novembre
Lundi – Samedi : 9h30 – 18h
Dimanche : 11h – 18h
theglasshouse.org

1 Version originale « Your Narcissium for Sale » et « Narcissus Garden, Kusama ».
2 Source : http://theglasshouse.org/explore/the-glass-house/
3 Version originale « My desire is to measure and to make order of the infinite, unbounded universe from my own position within it, with polka dots. – In exploring this, the single dot is my own life, and I am a single particle amongst billions. – I work with the principal themes of infinity, self-image, and compulsive repetition in objects and forms, such as the steel spheres of Narcissus Garden and the mirrored walls I have created. »  Source : http://theglasshouse.org/whats-on/yayoi-kusama-narcissus-garden/

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire