• La Fondation Carmignac. photo : Lionel Barbe
  • L’Ile de Porquerolles. photo : eric valli
  • La Fondation Carmignac © Fondation Carmignac – Photo Matthieu Salvaing
  • Christo and Jeanne-Claude,The London Mastaba, Serpentine Lake, Hyde Park, 2016-18 Photo: Wolfgang Volz © 2018 Christo
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I JELILI ATIKU, Festival of the Earth (Alaraagbo XIII), 2018. performance, photo : Simone Sapienza Perfomance photo : Francesco Bellina. Photo Courtesy : Manifesta 12 Palerme et l'artiste.
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I Jardin botanique I baraya alberto, New Herbs from Palermo and Surroundings. A Sicilian Expedition, 2018. Photo : Wolfgang Träger. Photo Courtesy : Manifesta 12 Palermo et l'artiste.
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I Jardin botanique I ZHENG BO, Pteridophilia 1, 2016 – vidéo, 17min 14sec, Photo : Wolfgang Träger, Photo Courtesy : Manifesta 12 Palermo et l'artiste.
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I Giardino dei Giusti I COOKING SECTIONS What Is Above Is What Is Below. The Performance of the Threes, 2018 Photo : Wolfgang Träger. Photo Courtesy : Manifesta 12 Palerme et l'artiste.
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I Chiesa Santa Maria dello Spasimo I COOKING SECTIONS, What Is Above is What Is Below, 2018 Photo : Wolfgang Träger. Photo Courtesy : Manifesta 12 Palerme et l'artiste.
  • Manifesta 12 The Planetary Garden. Cultivating coexistence, Palerme I Jardin botanique I LUNGISWA GQUNTA, Lituation - The Gardner's Revenge, 2018. Photo : Simone Sapienza, Photo Courtesy : Manifesta 12 Palerme et l'artiste
  • ERNESTO NETO, GAIAMOTHERTREE, 2018 Gare centrale de Zurich, Fondation Beyeler, Photo: Mark Niedermann
pause 1/11 Photos

La sélection de juillet

Actualités - 02/07/2018 - Article : Barbara Fecchio

Fondation Carmignac
Porquerolles (France)
En 2018 le site de Porquerolles sera ouvert au public du 2 juin au 4 novembre
Le site de la Fondation Carmignac a été inauguré le 2 juin 2018 sur l’Île de Porquerolles, la plus grande des trois îles d’Hyères, dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Du port de La Tour Fondue, une agréable traversée en bateau permet de rejoindre l’île, située à seulement quelques kilomètres de navigation, dans la Mer Méditerranée. Une promenade d’une quinzaine de minutes entourée par les pins, les bruyères et les myrtes odoriférants vous conduira jusqu’au Domaine de Courtade, siège de la Fondation, au milieu du parc national de Port-Cros. La villa, cœur de la Fondation et  espace d’expositions permanentes et temporaires, dispose d’un espace de 2 000 m2 creusé en sous-sol. L’exposition inaugurale, Sea of Desire, présente côte à côte artistes phares de l’histoire de l’art comme Roy Lichtenstein, Andy Warhol, Gerhard Richter et Jean-Michel Basquiat côtoyer des plus jeunes, dont les voix émergent avec force. Tout autour s’étend un jardin de sculptures de quinze hectares, conçu par le paysagiste Louis Benech. L’emplacement des œuvres, toutes de dimensions monumentales, joue avec la végétation : « Un jeu d’apparition et de disparition des œuvres a été aménagé avec les arbres et les arbustes au Sud. Dans le parc Nord, des paravents de cannes de Provence mettent les œuvres en scène. »

GaiaMotherTree
Ernesto Neto
Gare centrale de Zurich (Suisse)
Du 30 juin au 29 juillet 2018
À partir de la fin du mois de juin, la Fondation Beyeler présentera une installation monumentale de l’artiste brésilien Ernesto Neto à la Gare centrale de Zurich (Suisse). GaiaMotherTree (2018) est une structure géante constituée de rubans en coton multicolores teints à la main, crochetés et noués ensemble pour former une structure translucide de près de vingt mètres de haut, jusqu’au plafond du hall de la gare. Les visiteurs sont invités à pénétrer à l’intérieur de la sculpture et s’y attarder grâce à des assises disposées en cercle. Un programme de conférences, performances et ateliers est prévu tout le mois de juillet. Plus d’informations ici > www.fondationbeyeler.ch

The Mastaba (Project for London, Hyde Park, Serpentine Lake)
Christo
Serpentine Gallery, Londres (Angleterre)
Du 19 juin au 9 septembre 2018
Depuis son inauguration, le Mastaba londonien de Christo est devenu le protagoniste incontournable des réseaux sociaux. Accompagné d’une exposition à la Serpentine Gallery qui contextualise sa conception, le Mastaba est constitué de 7 506 barils de pétrole empilés horizontalement les uns sur les autres, formant une pyramide trapézoïdale flottante sur les eaux calmes du lac Serpentine, dans Hyde Park (Londres). Une structure de quarante mètres de haut et trente mètres de large, pour un poids total de 600 tonnes, qui rappelle la forme des tombeaux traditionnels égyptiens. Selon Christo, l’œuvre n’existerait pas sans l’interaction avec les éléments naturels qui l’entourent, notamment l’eau, la végétation et la lumière. Cette dernière semble être particulièrement intéressante au lever du soleil, quand les premiers rayons du soleil rencontrent les barils rouge, bleu et mauve, nuances choisies pour contraster la couleur du ciel et de la végétation.

Alexander Calder: From the Stony River to the Sky
Hauser & Wirth Somerset (Angleterre)
Jusqu’au 9 septembre 2018
Hauser & Wirth Somerset dédie son exposition estivale au sculpteur et peintre américain Alexander Calder. Plus d’une centaine d’œuvres, dont la majorité n’a jamais été montrée en Angleterre, sont exposées dans les cinq espaces des galeries ainsi que dans les jardins de la ferme Durslade qui accueille  Hauser & Wirth Somerset. Parmi les sculptures de grand format en intérieur, il est possible de contempler une maquette de La Grande Vitesse (1969), dont l’original est située à Grand Rapids dans le Michigan (États-Unis). Cinq stabiles et un mobile sont installés dans les jardins, parmi lesquels figure Funghi Neri (Black Mushrooms) (1957) une des premières commandes monumentales de l’artiste pour l’espace public.

Manifesta 12 The Planetary Garden
Palerme (Sicile, Italie)
Capitale italienne de la Culture 2018, la ville de Palerme accueille la douzième édition de Manifesta, biennale européenne nomade dédiée à la création contemporaine. Le titre de cette édition, Il Giardino Planetario. Coltivare la coesistenza (Le jardin planétaire. Cultiver la coexistence) fait référence au travail de recherche du paysagiste, botaniste et jardinier français Gilles Clément : «  Ensemble, nous décidons que la Terre est un seul et petit jardin ».  Cinquante artistes de tous horizons confondus occupent vingt lieux, dont églises, palazzi, théâtres et espaces publics, pour explorer la vision du jardin planétaire avec des installations, performances, lectures et expositions.

Commentaires (0)

    Ajouter un commentaire